iostrapa

14 juin 2011

un peu de poésie pour commencer

proue

Les bateaux laissent leurs larmes couler dans les ports. C'était ça ou pleurer dans la baignoire avec les crocodiles. Si tous les chagrins du monde voulaient se tenir la main, tu serais déjà en Nouvelle-Zélande.  

Posté par Guy-Jean Strimel à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]